Père Noël sous surveillance

19:51 Au fil des rues, Les gens Pas de commentaire

1er décembre. C’est le moment d’installer les décorations de Noël. Un vieil homme s’attelle à la tâche à l’angle de la rue Sarrette et de l’allée Eugène-Delacroix. C’est Armando. « Dans mon pays, le Portugal, c’est une tradition de décorer les maisons. »

Lire la suite…

Les aiguilleurs du Père Noël

20:40 Place Ferdinand-Buisson Pas de commentaire

Des centaines d’ampoules, des mètres de câbles, un groupe électrogène et un bras mécanique de presque 20 mètres… Noël approche et les guirlandes électriques font désormais partie du décor citadin durant les fêtes. Les employés de la municipalité ont seulement quelques jours pour illuminer la place Ferdinand-Buisson. Pour ces hommes qui ne connaissent pas le vertige, la partie ne fait que commencer. Ils jouent au plus fin avec les branchages retords, dessinent des vagues dans les airs, au risque de quelques égratignures. Reportage vidéo.

Lire la suite…

On n’est pas là pour se faire enguirlander

20:15 Au fil des rues Pas de commentaire

Les arbres de la place Ferdinand-Buisson ruissèlent de gouttes de pluie. Le halo des réverbères les font briller alors que dans le centre de Bordeaux, ce sont les illuminations de Noël qui brillent déjà. De l’autre côté de la gare il n’y a pas encore de guirlandes de Noël, Saint-Jean attend. « C’est sur le point d’être fait. Tout s’allume vendredi », affirme Cédric Debré, en charge du chantier “illuminations de Noël” à la mairie. Il faut dire que les services des espaces verts ont du temps devant eux : seulement trois sapins seront posés dans le quartier Saint-Jean. Deux sur le parvis de la gare et un égaré à Belcier. Des guirlandes vont être placées dans les arbres de la Place Ferdinand-Buisson, ces branches-là feront bien l’affaire… Enfin, la cité Carle-Vernet sera décorée. Voilà pour les actions menées par la mairie.
De l’autre côté de la gare, les allées de Tourny brillent de tous leurs feux. Les associations de commerçants ont posé elles-mêmes leurs décorations et sont subventionnées à hauteur de 40 à 60 % par la mairie. A Saint-Jean, aucune association n’a présenté de projet. « L’association qui d’habitude pilote le dossier a manqué de moyens », affirme Isabelle Grolleau-Heng à la direction du développement économique. Pas assez d’argent pour financer à hauteur de moitié. Noël ne s’embarrasse pas de paillettes à Belcier.

Camille Lem