Ahmed et Kamel, une gare les sépare

23:38 Au fil des rues 1 commentaire
> Kamel tient depuis quatre ans la seule épicerie du quartier Belcier
> Kamel tient depuis quatre ans la seule épicerie du quartier Belcier

L’un est épicier à Belcier, l’autre tient un Kebab côté Saint-Jean. L’un est le fils de l’autre et ils se font face. Entre eux, l’immense verrière de la gare bloque le champ de vision. Mais chacun peut imaginer son vis-à-vis en train de travailler. Portrait croisé d’une famille partagée par la SNCF.

Lire la suite…

Les commerçants et la LGV : je t’aime, moi non plus

21:29 Dossier : LGV et pôle d'affaires 1 commentaire


Didier Moga ira sans regret s'installer dans l'îlot Armagnac
> Didier Moga ira sans regret s’installer dans l’îlot Armagnac. (Photo : A.B.)

« Sans ce projet, je ne me serais pas installé ici. » Il est toujours des commerçants mieux informés que d’autres. Ceux qui ont les bons contacts, ont un réseau… ou un nom. Didier a racheté la pharmacie de la place Ferdinand-Buisson l’an dernier. Son nom ? Moga, comme le maire adjoint du quartier Bordeaux Sud. Évidemment ça aide pour se tenir au courant des projets à venir.

Lire la suite…

Rami poker au Kilian

19:17 Les gens, Place Ferdinand-Buisson Pas de commentaire

Chaque après-midi les adeptes de cartes se retrouvent dans ce bar de la place Ferdinand-Buisson

14 heures, place Ferdinand-Buisson. Un homme robuste d’un certain âge traverse le square d’un pas pressé. Il tire de longues bouffées sur sa cigarette, s’arrête, l’écrase et s’engouffre dans un bar. Le Kilian.

Lire la suite…

Vincente, boulangère pour une bouchée de pain

17:02 Les gens, Place Ferdinand-Buisson Pas de commentaire
Elle est cachée derrière son comptoir, occupée à épousseter les miettes ou installer les chocolatines dans la vitrine. Vincente Caillaud a 68 ans, porte des lunettes et travaille depuis sept ans à la boulangerie de la place Ferdinand-Buisson. Pourtant, rien ne la prédestinait à faire cuire un jour des baguettes en tablier blanc. Selon son expression : « La boulangerie, ça m’est arrivé comme un cheveu sur la soupe. » Car son parcours n’a rien de commun.

Lire la suite…

La fillette et l’épicerie

17:43 Les gens 2 commentaires

L’épicerie est déserte. Un jeune employé, debout derrière son comptoir, lit le journal du jour. Il est 11 h 30. Deux mandarins chantonnent et couvrent le léger son de la radio. Une atmosphère sereine règne dans cet endroit. Des litres de Coca s’entassent sur le sol. Des magnums de vin sur les étagères, du papier à rouler, des cabines téléphoniques dans les profondeurs de la petite boutique. Cette épicerie a des allures de bazar. Lire la suite…