Des voyageurs à la page

22:33 Sur les rails Pas de commentaire

Je lis, tu lis, il lit, nous lisons tous à la gare en attendant le train. Ce lundi, ils étaient une dizaine sur le quai ou dans le hall à patienter en feuilletant… un simple roman, Télé Loisirs, Cosmopolitan ou même un bel ouvrage de voyage. Tous les goûts sont dans les livres.

Carole Filiu

Ahmed et Kamel, une gare les sépare

23:38 Au fil des rues 1 commentaire
> Kamel tient depuis quatre ans la seule épicerie du quartier Belcier
> Kamel tient depuis quatre ans la seule épicerie du quartier Belcier

L’un est épicier à Belcier, l’autre tient un Kebab côté Saint-Jean. L’un est le fils de l’autre et ils se font face. Entre eux, l’immense verrière de la gare bloque le champ de vision. Mais chacun peut imaginer son vis-à-vis en train de travailler. Portrait croisé d’une famille partagée par la SNCF.

Lire la suite…

Escales de l’Espérance : sur les étagères de Gérard

12:50 Hôtel de l'Espérance 1 commentaire

En décembre, cela fera quatorze ans que Gérard a posé ses valises à l’Espérance. Jeans et t-shirt noir, médaille de scorpion autour du cou, lunettes à gros foyers et charentaises bleues, il est chez lui. Et pour 450 euros par mois, son chez lui c’est la petite chambre qu’il a aménagé au fil des ans.

Lire la suite…

La LGV, mode d’emploi

21:25 Dossier : LGV et pôle d'affaires Pas de commentaire

LGV SEA, puisque tel est son nom intégral, ça veut dire Ligne à Grande Vitesse Sud-Europe-Atlantique. Sous ce nom barbare se cache une réalité toute simple : des trains qui vont vite. 320 kilomètres/heure exactement, ce qui mettra Bordeaux à 2h05 de Paris. Au lieu de 2h55 actuellement, voire 3h40 pour certains TGV. Cousine des LGV est-européenne et méditerranée inaugurées ces dernières années, la LGV SEA compte surfer sur la vague de succès – au moins commercial – de ses devancières. Mais si une LGV apporte indéniablement des avantages, elle pose également nombre de questions. Ruesdelagare les décortique. Lire la suite…