Chacune son bout de trottoir

17:29 Sur le trottoir 15 commentaires

Dans le milieu de la prostitution, il existe une règle tacite : un secteur doit être quadrillé par ethnies. Les anciennes ont négocié l’accord de façon à ce que chacune ait sa rue. Les ennuis commencent quand cette négociation n’est plus respectée. Même si les filles n’y sont pour rien. La rénovation du quartier les oblige à se concentrer là où le tram ne passe pas. Alors, on assiste à une sectorisation par ethnie. Résultat : des conflits parfois violents.

Lire la suite…

Euratlantique : « on ignore le nombre d’emplois créés »

20:51 Au fil des rues, C'est arrivé près de chez vous, Derrière les pelleteuses, Dossier : LGV et pôle d'affaires, L'îlot Saint-Jean, Sur le trottoir Pas de commentaire

Mardi 9 décembre, 11h35, Alain Juppé nous reçoit dans son bureau, pour un entretien d’une trentaine de minutes. Tout juste le temps d’évoquer les dossiers importants traités dans ruesdelagare. Quelques photos détendues devant l’immense toile qui orne le mur. Dehors, les lycéens manifestent et se font bruyamment remarquer.

Lire la suite…

Prostitution et santé : divorce dangereux

20:01 Sur le trottoir Pas de commentaire
> L'association Ippo distribue des préservatifs aux prostituées
> L’association Ippo distribue des préservatifs aux prostituées

« La prostitution, c’est un travail dans lequel tu te déguises. Il faut paraître attirante aux yeux du client », explique-t-on à l’association de professionnels Ippo. Sauf qu’à être aussi légèrement vêtue en plein hiver pour multiplier les passes, les prostituées risquent au mieux un bon rhume, au pire une maladie sexuellement transmissible. Mais quand on ne parle pas un français correct, qu’on dépend d’un réseau de proxénétisme et que les papiers ne sont pas vraiment en règle : comment fait-on pour se soigner ?

Lire la suite…

Au chevet des prostituées

21:22 Sur le trottoir 4 commentaires

Des associations très différentes quadrillent le terrain de la prostitution 

Deux courants d’opinions traversent les associations au chevet des prostituées : celui qui y voit une activité malheureuse et celui qui ne veut pas les juger. Le Cri et le Mouvement du nid font partie de la première catégorie, celle des abolitionnistes ; Ippo, la préventive, appartient à la seconde.

 

Lire la suite…

Mairie et police impuissantes

20:28 Sur le trottoir 1 commentaire

Contrairement à ce qui se passe à Lyon, mairie et forces de police peinent à coordonner leur action sur la prostitution à Bordeaux. Entre interdiction et surveillance discrète, les garants de l’ordre public laissent le phénomène se concentrer sur Belcier. Un espace restreint laissé à l’abandon.

Lire la suite…

L’amour à la roulotte

18:27 Sur le trottoir 2 commentaires

« Les femmes ont besoin d’une raison pour faire l’amour, les hommes ont juste besoin d’un endroit ». Un endroit comme le camion de Denise, prostituée française de 63 ans, où cette citation trône au milieu de photos érotiques et familiales. Diaporama au cœur de son lieu de travail, rythmé au son de ses anecdotes.

La prostitution en camionnette : une façon de travailler très répandue parmi les prostituées françaises et africaines. Un moyen de se sentir chez soi et donc plus en sécurité face aux clients douteux. Encore faut-il échapper aux contrôles policiers. Selon les derniers arrêtés municipaux, la prostitution en camionnette est désormais déclarée illégale la journée à Belcier.

Christelle Juteau et Virginie Wojtkowski

Les brebis égarées

18:16 Derrière les pelleteuses, Place Ferdinand-Buisson, Sur le trottoir Pas de commentaire
Des préservatifs usagés, utilisés lors des passes des prostituées, sont abandonnés sur le chantier de l'église. (Photo: C. L )
> Des préservatifs usagés, utilisés lors des passes des prostituées, sont abandonnés sur le chantier de l’église.

Une grande flèche d’un vert fluorescent s’élève dans les airs. Les mauvais esprits lui trouveront une forme phallique. Cylindrique et nervurée, elle bande vers le ciel. Approchez, approchez… une discrète croix noire y est accolée. Cette flèche n’est autre que le baptistère de l’Eglise St-Jean de Belcier. En pleine construction, elle n’est pas encore habitée par la présence du Seigneur.

Lire la suite…

La “pause turlute”

19:29 Sur le trottoir 1 commentaire

Comme au Macdrive, il suffit d’ouvrir sa fenêtre et de passer commande. Sauf qu’ici, au lieu d’un sandwich, c’est une femme qu’on choisit. Dans la rue d’Armagnac, c’est devenu une activité tellement banale que certains clients en viennent même à chercher une prostituée avec leur véhicule de fonction, siglé au nom de leur entreprise. Pas de raison de se gêner.

Lire la suite…

Sous la coupe d’un mac

13:09 Sur le trottoir 6 commentaires
Le réseau des Bulgares est organisé : certaines sont rue d'Armagnc, les autres près du pont en U.
> Le réseau des Bulgares est organisé : les unes travaillent rue d’Armagnac, les autres sous le pont en U. (photo C.J.)

Elles vous diront qu’elles sont arrivées toutes seules, en bus, depuis la Bulgarie. Elles vous feront croire que la solidarité entre elles s’est faite naturellement. Elles vous affirmeront que le quadrillage du quartier par ethnies s’est fait tout seul. Mais jamais les prostituées bulgares n’avoueront être sous la coupe d’un réseau. C’est pourtant bien le cas.

Lire la suite…

Les deux vies de Denise

18:59 Sur le trottoir 6 commentaires
Tenue de prostituée le matin, tenue de citadine l'après-midi
> Tenue de prostituée le matin, tenue de citadine l’après-midi (photo C.J.)

Ça fait quarante ans que Denise, 63 ans, se prostitue. Mais son quotidien ne s’arrête pas là. Elle revendique aussi son autre vie ; celle d’une femme « normale » et coquette qui adore se gâter. Et plus les années passent, plus Denise y accorde de l’importance. Aujourd’hui, elle préfère séparer clairement ses deux vies. Le matin, Denise est prostituée. L’après-midi, elle devient citadine.

Lire la suite…

« Billets précédents