TER Blues

19:41 Dossier : LGV et pôle d'affaires 1 commentaire

Ils ne sont pas très confortables et ils craquent de partout. N’empêche, vous êtes pris de nostalgie à chaque fois que vous vous asseyez dans un de ces bons vieux trains régionaux. Vous aimez ces interminables voyages à travers les plaines d’Aquitaine. Sans parler de la promiscuité érotique, sur ces grandes banquettes communes. A tout ça, il va falloir dire adieu. Pour le meilleur et pour le pire, ces vieilles rames toutes taguées sont appelées à être remplacées et l’ensemble du réseau TER à être “modernisé”. L’arrivée de la LGV en 2016 n’est pas seule en cause. Explications en 4 points.

Bordeaux – Coutras, 6h26
>Bordeaux – Coutras, 6h26

Lire la suite…

Euratlantique : « on ignore le nombre d’emplois créés »

20:51 Au fil des rues, C'est arrivé près de chez vous, Derrière les pelleteuses, Dossier : LGV et pôle d'affaires, L'îlot Saint-Jean, Sur le trottoir Pas de commentaire

Mardi 9 décembre, 11h35, Alain Juppé nous reçoit dans son bureau, pour un entretien d’une trentaine de minutes. Tout juste le temps d’évoquer les dossiers importants traités dans ruesdelagare. Quelques photos détendues devant l’immense toile qui orne le mur. Dehors, les lycéens manifestent et se font bruyamment remarquer.

Lire la suite…

La voiture et le train, duo infernal de Belcier

13:01 Derrière les pelleteuses, Dossier : LGV et pôle d'affaires 1 commentaire

Habiter à côté de la gare, c’est pratique : le train et le tram sont accessibles en cinq minutes. Mais c’est aussi une source importante de nuisances : le bruit des trains, la circulation et le stationnement sont les préoccupations principales des habitants de Belcier. Qui redoutent d’autant plus ces problèmes que l’arrivée de la LGV et du quartier d’affaires multipliera le trafic par quatre dans le quartier. Et les divergences sont grandes entre les souhaits des riverains et les projets des décideurs.

Pour les habitants de la rue des Terres de Borde, comme le dit la morale de la fable, « Selon que vous serez… » à droite ou à gauche du pont en U, vous ne serez pas traité de la même manière. Certains ont droit à un mur anti-bruit ; les autres à une grille, jolie certes, mais dont l’isolation phonique n’est pas la qualité première.

Lire la suite…

Un champignon sur une tarte aux fraises

21:25 Dossier : LGV et pôle d'affaires Pas de commentaire

Mardi soir, au CAPC, des architectes heureux présentent cinq projets merveilleux qui vont voir le jour à Bordeaux et dans son agglomération. Parmi eux, celui de l’îlot Saint-Jean et de l’îlot Armagnac. La principale difficulté est de ne pas créer une bulle de richesse dans un monde de précarité. Pour le mettre dans leurs mots, faire que ces bâtiments soient une cerise sur le gâteau, et pas « un champignon sur une tarte aux fraises ».
Autour de la table, au milieu des architectes et des urbanistes, un sociologue, Patrick Baudry. Il est enthousiaste. Il souligne la pertinence de ces projets, leur modernité. Leur « plus-value sociale et culturelle ». Mais en sortant de la conférence, lorsqu’il se retrouve seul, son discours est moins assuré. Une brèche est apparue, poussée là comme un champignon : il doute, l’espace d’un instant.

Jessica Thomas

Quartier d’affaires : et ailleurs ?

21:54 Dossier : LGV et pôle d'affaires 1 commentaire

Peut-on lire l’avenir d’Euratlantique à travers les quartiers d’affaires des autres villes de France ? Les exemples de Poitiers, Le Mans et Lille montrent que le projet urbanistique, mais surtout le calendrier de construction et d’installation d’entreprises, déterminent le succès de ces pôles d’activités. Lire la suite…

La LGV et l’emploi, beaucoup de bruit pour rien

17:43 Dossier : LGV et pôle d'affaires Pas de commentaire

Ellgévé, Ellgévé !
Plébiscite, standing ovation. Conseil régional, conseil général, CUB, mairie, toutes les collectivités se sont mises au diapason. « Et c’est rare ! » rappelle Martine Domecq à la Chambre régionale de Commerce et d’Industrie (CRCI). Dans un accord parfait, elles scandent que la ligne à grande vitesse, c’est bon pour Bordeaux, et c’est bon pour le quartier. Mais il y a des couacs.
Son impact sur l’emploi par exemple.
En février dernier, lors de la campagne municipale, Alain Juppé promettait la création de 6 000 emplois. 10 000 emplois sont prévus dans les papiers de RFF , 15 000 selon la CUB et la CRCI… Ces chiffres sont basés sur ceux des LGV existantes : Euralille à Lille, la Part-Dieu à Lyon, Euroméditerrannée à Marseille… qui revendiquent la création de 5 à 15 000 emplois, sans préciser toutefois s’il s’agit de créations pures, de délocalisations, ou de relocalisations. Habile diversion. Et, ce qui ajoute à l’optimisme ambiant, d’ici vingt ans, la gare ne recevrait plus 8 millions de voyageurs comme c’est le cas aujourd’hui, mais 20 millions. Cela boosterait les commerces existants.
C’est beau, ces zéros.
Mais alors que le chômage fait une entrée remarquée dans l’actualité, à la CUB, on met la sourdine. « C’est un avant avant avant projet », « rien n’est planifié » laisse échapper Delphine Bollard chargée de mission au service du développement économique. On ne sait rien. Et selon Vincent Morin, du Parti communiste, « à la CUB, on n’entend jamais parler de la question de l’emploi dans le dossier LGV ». Dissonance. Céline Simon, secrétaire du comité d’établissement de la CGT cheminots, souligne elle aussi l’illusion d’optique. Pas de création d’emplois, mais seulement des délocalisations d’emplois. Pas de gain en voyageurs, mais un transfert de l’aérien vers le ferroviaire. Alors, rien ? Peut-être même moins que rien. Pour construire le pôle d’affaires et ses tours des miracles, les abattoirs situés sur les quais de Paludate vont être détruits : les employés devront trouver du travail ailleurs.
On comprend mieux que les discussions se poursuivent dans les couloirs et que l’on ne fasse plus sonner le clairon.

Jessica Thomas

LGV : la nouvelle vie du fret ?

16:26 Dossier : LGV et pôle d'affaires Pas de commentaire

Chez Olano, ils ont arrêté en septembre dernier. Fini le rail. Désormais les fruits, la viande et le poisson du transporteur basque, dont un des sites est installé rue de Seiglière, seront fidèles à la route. Qu’importe que le train soit plus écologique, « nous, on a renoncé et c’est un grand pas en avant, affirme un salarié. La SNCF est en grève une semaine sur deux alors, de l’autre côté, c’est le client qui attend. En plus, on fait des produits frais, voire surgelés. C’est plus facile à transporter en camion. »

Lire la suite…

Belcier: “Nous ne sommes pas une réserve d’indiens”

17:21 C'est arrivé près de chez vous, Dossier : LGV et pôle d'affaires Pas de commentaire
> Une quinzaine d’habitants ont exprimé leur inquiétude (photo Benjamin König)

19 heures, Salle Son-Tay. Jacques Respaud, le conseiller général de Belcier, tient une réunion de quartier. Des habitants, quelques membres d’associations sont présents et prennent place devant un plan aérien de Bordeaux collé au mur. Dans ce contexte de quartier en transformation : comment exister dans le débat ? Les changements ont déjà commencé à l’îlot Saint-Jean par exemple, d’autres vont suivre. Lire la suite…

Euratlantique : les dates clés

13:18 Dossier : LGV et pôle d'affaires 3 commentaires
> Le projet TGT propose d’installer deux tours, symboles du quartier d’affaires.

Depuis vingt ans, Belcier vit au rythme des projets échafaudés pour la gare Saint-Jean. L’effet TGV tant attendu en 1990 n’a pas eu lieu, celui de la Ligne à Grande Vitesse (LGV) et de son hypothétique quartier d’affaires sera-t-il positif ou destructeur pour le quartier ? Difficile à dire à l’heure où les beaux discours ne se sont toujours pas transformés en actes. Retour sur un projet qui n’est définitivement pas à vitesse supersonique.
Lire la suite…

« Euratlantique »… Que restera-t-il de Belcier ?

13:08 Dossier : LGV et pôle d'affaires Pas de commentaire

Élevé au rang de projet majeur pendant la dernière campagne des municipales, « Euratlantique » est-il un fantasme ou un projet qui patauge dans la confusion ?

    > L'étude d'urbanisme du cabinet TGT se veut un projet urbain (crédit TGT)
> L’étude TGT se veut une réflexion sur un pôle urbain (crédit TGT)

Lire la suite…

« Billets précédents