Sous les pavés, le consulat

22:03 Au fil des rues
Le consul honoraire du Panama, en face des entrepôts de Millésima.
> Le consulat honoraire du Panama, en face des entrepôts Lucien Bernard.

Sur la façade, l’emblème du drapeau est peu connu. Rouge, blanc et vert. Les couleurs officielles du Panama. Bienvenue dans le seul consulat honoraire du Panama en France. Il est situé à Bordeaux, sur le site de l’entreprise Millésima, leader européen du négoce de vin. Patrick Bernard, le patron de Millésima, est aussi consul honoraire du Panama.

Sur la façade du consulat, une plaque à l'effigie du Panama.
>Sur la façade du consulat, une plaque à l’effigie du Panama

L’ambassade à Paris, le consulat général à Marseille, le consulat honoraire à Bordeaux. La représentation diplomatique du Panama en France se résume à ces trois bureaux. Difficile de connaître les missions exactes de Patrick Bernard, qui n’est pas très bavard sur le sujet. « J’ai un copain qui travaille pour BNP Paribas au Panama. Lui-même est un très bon ami de l’ambassadeur français au Panama, c’est par ces relations que je suis devenu consul honoraire » nous a-t-il tout juste lâché. Contacté par mail, « le copain de la BNP » est aux abonnés absents.

Pour en savoir plus, nous avons tenté de joindre la Consule Générale du Panama en France, à Marseille. Pas de chance. « Tous les lundis, elle part à Monaco pour les affaires maritimes. Elle affrète des bateaux » a confié la secrétaire. Le rôle d’un Consul Général, c’est d’affréter des bateaux ? Première nouvelle… En tout cas, ce n’est visiblement pas de tout repos : malgré un mail et plusieurs coups de fil, la Consule Générale de Marseille reste muette sur les attributions de Patrick Bernard.

Le Panama : un paradis fiscal bien connu pour délivrer des pavillons de complaisance. « Une chose est sûre, M. Bernard n’a pas de compétences maritimes » précise la secrétaire de Marseille. A Bordeaux, Patrick Bernard confirme : « Je ne suis pas chargé d’affréter les navires qui sont de passage dans le port autonome ». Si la plupart des bateaux qui battent pavillon panaméen ne passent pas par ce petit État, Bordeaux fait bien partir des marchandises vers le Panama : en 2007, 387 tonnes de boissons alcoolisées y ont été expédiées par navire.

Même auprès du maître des chais de Millésima, Laurent Hasselin, il est bien difficile d’en savoir plus sur ce consulat…

Géraldine Houdayer, Jonathan Landais, Jean-Christophe Wasner

Laisser un commentaire

Votre commentaire
Merci de soigner l'orthographe et d'éviter le langage SMS.

Attention: La modération de votre commentaire peut demander un peu de temps. Ne renvoyez pas votre commentaire s'il n'apparaît pas immédiatement.

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>