Le sang coule rue Bac-Ninh

21:54 Au fil des rues

Il est 1h. Belcier s’est endormi. Les rues sont désertes et silencieuses. Derrière une porte en fer, au 18 rue Bac-Ninh, le bruit lancinant d’une scie électrique se fait entendre. Ici la journée ne fait que commencer. Les salariés de l’entreprise de vente en gros “Baptista et Fournier” viennent de recevoir une cargaison de carcasses de porcs. Deux vidéos qui parlent d’elles-mêmes.

Quand la barbaque arrive, chacun s’active autour de la table d’opération… à la scie et au hachoir. Le mouvement est précis, calculé. Aucun geste inutile, pas une seconde de perdue. A la radio, une chanson de Didier Barbelivien rythme les coups de hachoir.

Toute la nuit, ils prépareront les commandes du lendemain. L’animal est entièrement désossé. Rien n’est jeté car dans le cochon tout se mange…

Claudia Caratori et Mélanie Favreau

2 Commentaires
  1. 1105 :

    Date: 5 décembre 2008 @ 22:52

    Un vrai cours sur la découpe du cochon.

  2. daulouet :

    Date: 19 décembre 2008 @ 12:09

    félicitations pour votre reportage

    ainsi que tous les autres.

    bravo a tous

    jean-gérard Daulouet

Laisser un commentaire

Votre commentaire
Merci de soigner l'orthographe et d'éviter le langage SMS.

Attention: La modération de votre commentaire peut demander un peu de temps. Ne renvoyez pas votre commentaire s'il n'apparaît pas immédiatement.

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>