Les travaux de la gare : un jeu dont vous êtes le héros

13:24 Derrière les pelleteuses

La mission, si vous l’acceptez, est de rejoindre l’Etap Hotel depuis la sortie de la gare. Les travaux et leurs créatures fantastiques se dressent face à vous pour perturber votre parcours. Bon courage.

1re tentative : En face de vous, les lumières clinquantes du bistrot Le Terminus vous attirent. Aucun tramway de passage. Le trottoir est neuf. Empruntez-le. Enivré par le parcours d’obstacles entre goudron frais et bordures neuves, vous suivez l’interminable grille bleue des travaux derrière laquelle vous êtes enfermé. Impossible de traverser la chaussée. C’est un échec. Revenez à la gare.

2e tentative : En revenant sur vos pas, concentrez-vous sur la grille de travaux et découvrez une brèche. Vous vous faufilez et vous retrouvez nez à pelle avec un bulldozer. Pris de peur, vous fuyez par la droite et plongez dans le parking de la gare. C’est encore un échec. Remontez dans la gare et ressortez sur le parvis.

3e tentative : Le trajet par Le Terminus étant manifestement dangereux, dirigez-vous vers le quai du tramway sans vous laisser distraire par les odeurs de viennoiserie de chez Paul. Tentez de comprendre la signalisation : quatre sens interdits, deux déviations… Pourquoi pas un panneau “passage de sangliers”? Désespéré, vous allez demander de l’aide à l’office de tourisme derrière vous. Emballé par les posters et les divers tracts, vous reprenez finalement le train pour Le Pilat. C’est un troisième échec. Mais Le Pilat c’est bien aussi.

4e tentative : Cette fois-ci, faites peu du cas de la signalisation et franchissez sauvagement les rails du tramway. Bloqué par un embouteillage de taxis en colère, vous slalomez entre les voitures et tombez au cœur du chantier. La peur au ventre, vous craignez de recroiser le bulldozer. Pris d’un malaise vagal, vous êtes recueilli par une pelleteuse qui passait par là. Vous vous réveillez allongé dans un terrain vague à Bordeaux Lac.

5e tentative : Par miracle, vous parvenez enfin au trottoir d’en face. A bout de nerfs, vous vous accrochez aux murs.  Vous arrivez à l’Etap Hotel. Mais il est 3 heures du matin : il n’y a plus de chambres libres.

Antoine Mairé

Un commentaire
  1. Julie et Béatrice :

    Date: 1 décembre 2008 @ 17:00

    chapeau pour ce sympathique jeu de pistes!

Laisser un commentaire

Votre commentaire
Merci de soigner l'orthographe et d'éviter le langage SMS.

Attention: La modération de votre commentaire peut demander un peu de temps. Ne renvoyez pas votre commentaire s'il n'apparaît pas immédiatement.

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>