Belcier: “Nous ne sommes pas une réserve d’indiens”

17:21 C'est arrivé près de chez vous, Dossier : LGV et pôle d'affaires
> Une quinzaine d’habitants ont exprimé leur inquiétude (photo Benjamin König)

19 heures, Salle Son-Tay. Jacques Respaud, le conseiller général de Belcier, tient une réunion de quartier. Des habitants, quelques membres d’associations sont présents et prennent place devant un plan aérien de Bordeaux collé au mur. Dans ce contexte de quartier en transformation : comment exister dans le débat ? Les changements ont déjà commencé à l’îlot Saint-Jean par exemple, d’autres vont suivre. Peu se disent contre le projet, bien au contraire. Enfin les choses vont bouger dans le quartier. Mais face à l’ampleur pharaonique du projet, les habitants de Belcier craignent, à raison, d’être dépassés et de subir des changements qu’ils ne souhaitent pas.

Un sentiment d’impuissance émane progressivement de l’assemblée. Beaucoup sont habitués à vivre dans un quartier de « laissés pour compte ». Une phrase revient : « Faire remonter à la mairie », le seul espoir de voir sa cause aboutir. Ce soir, c’est la prolifération des rats qui ouvre le débat.

On comprend peu à peu pourquoi les habitants, pourtant très désireux de participer aux transformations de leur quartier, sont si peu nombreux. La petite assemblée se fait en réalité peu d’illusions sur l’issue des débats.

Que faire alors ? Les habitants veulent participer au débat qui se passe pour l’instant sans eux. Jacques Respaud lance un appel à la résistance. Un peu naïf.  « Déterrer la hache de guerre », certes, mais le combat a déjà des accents de défaite.

On connaît pourtant la fin des indiens d’Amérique. Pour ne pas connaître le même sort, c’est d’un véritable soutien associatif et politique dont les habitants auront besoin, pour ne pas rester les éternels oubliés de Belcier.

Stéphane Raes

Laisser un commentaire

Votre commentaire
Merci de soigner l'orthographe et d'éviter le langage SMS.

Attention: La modération de votre commentaire peut demander un peu de temps. Ne renvoyez pas votre commentaire s'il n'apparaît pas immédiatement.

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>