L’îlot Saint-Jean, la vie sans barre

13:28 L'îlot Saint-Jean

Des pelleteuses. Des immeubles. Du béton brut. L’îlot Saint-Jean change de visage. Les grandes barres de dix étages, ce n’est plus dans l’air du temps. Demain, des immeubles plus bas accueilleront une partie des habitants de cette cité, construite en 1962 et d’abord réquisitionnée au profit des rapatriés d’Algérie. Du fait de la diminution du nombre de logements, toutes les familles ne trouveront pas de nouveau toit sur place. On appelle ça la dé-densification.

Caché derrière l’Etap Hotel et la “glissière de sécurité” du cours de la Marne, l’îlot a une réputation exécrable et ne suscite pas la curiosité.

A quoi ressemblera le nouvel ensemble urbain ? Quelles réponses les pouvoirs publics et le bailleur apporteront-ils aux problèmes récurrents ? Comment l’îlot s’inscrira-t-il dans le projet du pôle d’affaires porté par la mairie ? Où seront relogées les familles qui devront quitter le quartier ?

Portraits, récits, photos, interviews, suivez notre dossier sur l’îlot Saint-Jean.

Willy Le Devin, Maxime Meyer et Yann Saint-Sernin

5 Commentaires
  1. Delphine ex iutiennne :

    Date: 27 novembre 2008 @ 11:56

    Ce fut mon quartier, que dis-je, mon immeuble, pendant les deux ans 1/2 que j’ai passés à Bordeaux pour mes études de journalisme (cycle en deux ans + DU bilingue). C’est encore la “Résidence de l’Etendard” ?
    Beau blog.
    Très humain.

  2. Mr West :

    Date: 29 novembre 2008 @ 13:09

    Alors Delphine, comment te dire? Ah merde… Je souhaiterais pas te vanner mais je sais pas comment faire… Les étendarts c’est pas St Jean! Les Etendarts, c’est… les Etendarts. C’est moche mais ça bougera pas. Donc pendant l’année et demi que t’avais vécu à Bordeaux, t’as pas vraiment vu St Jean. C’était pas loin, à quelques mètres, mais c’était pas là!

  3. Delphine ex iutienne :

    Date: 3 décembre 2008 @ 21:04

    C’est marrant, étendard je ne l’écris pas de la même façon…
    Je te rassure Mr West, je suis sortie de chez moi, et St jean, malgré ma myopie, je pense l’avoir bien vu aussi ce quartier que j’ai aimé pour sa vie 24/24.
    Je t’accorde que c’était assez (franchement) moche comme immeuble.
    Bonne continuation.

  4. Habitante de l'îlot :

    Date: 4 décembre 2008 @ 15:34

    “Les grandes barres de sept étages”

    Pour avoir habité pendant 6 ans dans le Bâtiment C, aujourd’hui heureusement détruit, je peux dire qu’il n’y avait pas 7 étages, mais 10, + 1 terrasse qui était liée au bâtiment d’à côté et accessible par tout le monde, surtout lors des (nombreuses) pannes d’ascenseur.

    Aujourd’hui j’ai été relogé dans les nouveaux bâtiments de “l’îlot saint-jean” et la vie quand on rentre chez soi à BIEN changé.

  5. admin :

    Date: 4 décembre 2008 @ 16:16

    Merci pour cette précision. L’article a été corrigé. Bonne lecture.

Laisser un commentaire

Votre commentaire
Merci de soigner l'orthographe et d'éviter le langage SMS.

Attention: La modération de votre commentaire peut demander un peu de temps. Ne renvoyez pas votre commentaire s'il n'apparaît pas immédiatement.

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>