Belcier-Saint-Jean vu par Google

13:42 Au fil des rues

A chercher sur internet des informations sur Belcier et Saint-Jean, on croise des journalistes citoyens, des forums enfiévrés, des blogs de passionnés, de la publicité à n’en plus compter sans oublier les inévitables vidéos de tecktonik. Dans cet improbable souk se cachent de petits trésors.

Les premiers à faire vivre Belcier et Saint-Jean sur la toile, ce sont les deux correspondants de Sud Ouest. Depuis novembre 2007, Manuel Guimaraes et Thomas Bartherote mettent périodiquement en ligne des articles sur l’actualité du quartier. La nouvelle formule de Sud Ouest ayant abandonné les pages quartier, leur blog est désormais l’unique moyen d’avoir des informations régulières sur Belcier et Saint-Jean.

Le quotidien régional se désengage : la relève est assurée. A l’époque d’Internet dit-on, plus besoin d’être journaliste pour produire de l’information. « Devenez reporter ! » invite Notrebordeaux.com. Sur cet espace « citoyen » et « collaboratif », libre à chacun d’exprimer ses coups de gueule et d’en faire des billets. Un article traite de l’avenir de Belcier et se réjouit : bientôt la construction du grand quartier d’affaires ! Le « reporter » est aussi président d’Horizons Bordeaux. Sur le site de cette association et sur celui de Bord’Europe, il ambitionne de maintenir éveillée la belle endormie en la secouant bien fort, appelant mordicus à l’élévation des prochaines tours, quitte à moquer l’architecture du vieux Belcier. Et de rappeler que, de toute façon, les rues du quartier sont trop étroites, elles oppressent le passant. Et les habitants eux, qu’en pensent-ils ? Dans un documentaire, Belcier / Carle Vernet : deux quartiers en un, la société Périphéries production leur donne la parole. Le bruit des trains : problème ou pas ? Paule s’en plaint. Leïla, elle, l’apprécie et rappelle d’ailleurs que « ça dépend du vent ».

Autre polémique, l’architecture de la gare. Le site de la mairie, lyrique, soutient que le voyageur, dès son arrivée à Bordeaux, est inévitablement fasciné par sa majesté. Dans un registre plus familier, l’auteur du site Bordeaux dangereux estime que le quartier de la gare est l’un des endroits les “plus énervés” de la ville. Ailleurs sur un forum de Cityvox, des usagers se plaignent : la gare est un endroit nauséabond et incivil. Coup de gueule encore, celui d’une bloggueuse bordelaise qui ne réclame rien moins que le scalp de la SNCF. Petit scarabée s’insurge : le prix des billets (trop  cher), les places virtuelles (qui ne correspondent à rien dans les wagons), sans parler des retards des TER. Pour un hommage à la ponctualité, mieux vaut aller du côté du blog des horloges. Sur ce véritable inventaire photographique de tous les cadrans du monde, les horloges de la gare de Bordeaux sont exposées près de celles du Parlement italien.

Tout aussi obsessionnel, ce Bordelais qui photographie inlassablement les trains français et japonais. Expérience inédite : son blog offre l’opportunité de pouvoir comparer les lignes d’une locomotive BB 9300 bordelaise avec celles d’une Fresh Hitachi E653 tokyoïte. Mais pour découvrir ces sites de particuliers, il faudra parvenir à tracer son chemin au travers des dizaines de pages de publicité : location de voiture, chambres d’hôtel et commerces en tous genres. Surtout qu’elles ont parfois des noms trompeurs. On pourrait s’attendre à ce qu’un site qui s’appelle Le blog d’Adele soit le journal intime d’une adolescente. Rien du tout : c’est une agence immobilière. A taper « Belcier » ou « gare saint jean » sur un moteur de recherche, on trouve encore un reportage de 1966 sur le tri postal, des photos du quartier vu du ciel, pour les touristes : une visite sonore de l’îlot Saint-Jean, l’exposé d’une étudiante sur l’histoire de la gare… Nul doute que Ruesdelagare a bien sa place dans tout ce bazar.

Benjamin Huguet

Un commentaire
  1. Mickaël Baubonne :

    Date: 2 décembre 2008 @ 21:48

    Horizons Bordeaux (avec un ’s’) et Bord’Europe sont la même chose à deux époques différentes. Bord’Europe a donné naissance à Horizons Bordeaux.

    Mais j’imagine les habitants lorsqu’ils lisent cet article. Tout d’abord, nous ne moquons pas l’architecture du vieux Belcier. Un tissu d’échoppes comme il y en a d’autres à Bordeaux. Ce que nous moquons en revanche c’est l’hypocrisie politique qui consiste à dire que Belcier est d’un intérêt architectural sans conteste, alors que c’est le seul quartier intra-boulevards exclu du périmètre UNESCO. Nous disons, nous, que Belcier a certainement un intérêt architectural (déjà urbain/urbanistique…) mais de là à saluer son exceptionnel qualité, il y a un pas à ne pas franchir, au moins par honnêteté intellectuelle.
    Par ailleurs, nous ne contestons pas l’étroitesse des rues de Belcier, nous constatons. De plus, nous mettons l’impression d’oppression en parallèle avec la même impression décrite par les “anti-tours” pour les quartiers hauts (et basée le plus souvent sur des a priori). Nous disons que l’on a pas plus cette impression dans les quartiers de tours que dans les quartiers aux rues étroites, tout étant question de perspective.

    Ces quelques précisions étant apportées, nous vous remercions de nous situer parmis vos “petits trésors”, comme le laisse à penser votre article !

Laisser un commentaire

Votre commentaire
Merci de soigner l'orthographe et d'éviter le langage SMS.

Attention: La modération de votre commentaire peut demander un peu de temps. Ne renvoyez pas votre commentaire s'il n'apparaît pas immédiatement.

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>